freekeh grain ancien entier ble vert cereale bienfaits sante fibres mineraux

Free quoi? Freekeh!

Bonjour chère communauté du Silo!

Je suis certaine que plusieurs d’entre vous avez jeté un deuxième coup d’œil lorsque vous avez passé devant le silo contenant ce grain mystérieux et vous vous êtes probablement demandé : « du freekeh…c’est quoi ça? » Le questionnement s’arrête ici! Allons découvrir le freekeh ensemble!

Un nom exotique pour un grain que vous connaissez bien…

Ne vous faites pas avoir par son drôle de nom, le freekeh (prononcé « free-kah ») est en fait du… blé! Eh oui! Rien d’exotique, mais rien de banal tout de même! Qu’est-ce qui le rend spécial? Ce grain est plant ble vert freekeh immature particularite recolterécolté avant d’atteindre sa maturité, lorsqu’il est encore vert et tendre (raison pour laquelle il est parfois appelé « blé vert »). Le mot freekeh signifie en arabe « celui qui a été frotté », nom tout à fait à propos lorsqu’on connait un peu son histoire. Selon la légende, le freekeh aurait été découvert par accident il y a de ça environ 2 000 ans. On raconte qu’un village du Moyen-Orient aurait été attaqué, laissant ainsi leur champ de blé en flammes. Au lieu de s’apitoyer sur leur sort, les habitants du village ont frotté les grains pour enlever l’enveloppe brûlée, ont cuit la partie intérieure et…eurêka! Le freekeh est né!

Le secret derrière son goût fumé

Le freekeh est obtenu par des techniques traditionnelles qui datent de très longtemps. transformation freekeh ble vert flambe gout uniqueLorsque le grain laisse échapper une goutte de liquide blanchâtre après avoir été pressé entre les doigts, il est idéal pour la récolte. Après avoir coupé la tête des plants de blé, on les flambe afin d’arrêter le processus de germination et lui conférer son goût unique fumé. On sépare ensuite le grain de son enveloppe en le frottant (étape qui est fait mécaniquement de nos jours), puis on laisse sécher celui-ci au soleil pendant quelques jours. Le freekeh est finalement prêt à être emballé et consommé!

Le freekeh et le gluten

Malgré le fait que la protéine du gluten est dénaturée au moment de la récolte du freekeh, il reste que cette céréale est une variété de blé et contient donc cet allergène. Certains affirment ressentir moins d’effets secondaires (par exemple, ballonnements, fatigue, diarrhée et crampes) suite à sa consommation lorsque comparé à celle du blé traditionnel, ce qui rend le freekeh intéressant pour les personnes qui digèrent moins bien le gluten, sans avoir été diagnostiqué officiellement. Ceci étant dit, les personnes atteintes de la maladie cœliaque doivent malheureusement éviter le freekeh.

On aime les fibres!

Si vous avez lu quelques-uns de mes articles précédents, vous savez à quel point j’aime les fibres pour les bienfaits qu’elles nous procurent. Bonne nouvelle pour le freekeh, il en contient une quantité intéressante! Logique, puisque c’est un grain entier : seulement l’enveloppe extérieure de la céréale est éliminée; les trois parties comestibles, soit le son (source majoritaire des fibres), l’endosperme et le germe, sont conservées. À titre comparatif, le freekeh contient plus de fibres que le riz brun et le sarrasin et assure 20% des besoins quotidiens de la majorité des canadiens et canadiennes. On se rappelle que les fibres sont essentielles au bon fonctionnement du transit intestinal, en plus de favoriser la satiété (meilleur contrôle du poids corporel), réduire le taux de cholestérol sanguin et normaliser les taux sanguins de sucre.

Pas mature, mais plein de nutriments ce grain!

Le fait que cette céréale est récoltée avant d’atteindre sa maturité lui confère un profil nutritionnel particulièrement intéressant lorsque comparé à celui du blé traditionnel. Rappelez-vous de mon article sur la germination : lorsque la plante se développe, on observe une augmentation en vitamines et en minéraux…c’est en fait la plante qui se fait des réserves pour répondre à ses besoins éventuels. Toutefois, puisque le processus de germination est arrêté lorsque le freekeh est flambé, le grain conserve tous ces nutriments que la plante aurait autrement utilisé comme énergie pour sa croissance. Bref, c’est ce qui le rend unique!

Une mine…de minéraux!

Le freekeh contient une quantité appréciable de plusieurs vitamines et minéraux. Parmi ceux-ci, nous avons, entre autres, le calcium, crucial à la formation et au développement de nos os et nos dents. D’ailleurs, notre squelette contient jusqu’à 99% de tout le calcium disponible dans notre corps! Ensuite, le freekeh contient également du fer, minéral qui sert à transporter l’oxygène aux cellules de nos tissus et de nos muscles. On y retrouve aussi du zinc, qui joue plusieurs rôles dans notre corps, tel que combattre lesluteine zeaxanthine antioxydants prevention maladie degenerescence maculaire lie age vue infections, maintenir notre sens du goûter et de l’odorat et permettre aux enzymes de faire leur travail correctement. Finalement, contrairement à ses frères matures, le freekeh contient de la lutéine et la zéaxanthine, deux antioxydants ayant un rôle bénéfique dans la prévention de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (maladie de la rétine qui provoque un affaiblissement important des capacités visuelles). Bref, toutes de bonnes raisons d’intégrer le freekeh à son alimentation!

Encore des bienfaits!

Le freekeh ne cesse de nous surprendre! Il possède deux autres avantages par rapport à la majorité des autres grains : un faible index glycémique et une bonne quantité de protéines. Pour en savoir plus sur l’index glycémique, je vous invite à jeter un coup d’œil à mon article de la semaine passée sur la  poudre de lucuma. Par ailleurs, son profil en protéine le rend particulièrement attirant, surtout pour les végétariens à la recherche de variété au niveau de leurs sources de protéines. En effet, le freekeh contient plus de protéines que le riz (blanc et brun) et le blé traditionnel. De plus, la combinaison de protéines et de fibres qu’on retrouve dans ce grain le rend plus soutenant que plusieurs produits céréaliers communs.

Cuisson et idées recettes

Sa préparation ressemble beaucoup à celle du riz brun. Toutefois, le freekeh suit un ratio légèrement différent de celui du riz : cuisson preparation grains freekeh concasse idees recettes vous aurez besoin de 2 ½ tasses d’eau (ou bouillon) pour une tasse de freekeh. N’oubliez pas de bien rincer les grains avant la cuisson! Une fois rincé et mesuré, placer le freekeh avec l’eau dans un chaudron, porter à ébullition et laisser mijoter…aussi simple que ça! Le freekeh concassé du Silo cuit entre 10 et 15 minutes.

Ce grain peut aisément remédier à la monotonie du riz blanc en tant qu’accompagnement avec son goût fumé et sa tendreté sous la dent. Il peut aussi remplacer le riz dans un pilaf, un risotto, une salade froide (freekeh, concombre, tomate, oignon, persil frais, jus de citron, huile d’olive et fromage feta) et même dans les sushis! De plus, le freekeh ajoute du nouveau à un taboulé, une soupe ou encore un sauté de légumes. Il peut même être utilisé pour faire un burger végétarien ou un gruau chaud pour le petit déjeuner. Voici deux suggestions de recette à essayer: freekeh à l’agneau ou encore cette salade-repas de freekeh à l’avocat et au feta.

 

La semaine prochaine, revenons à la base! Avec la rentrée scolaire qui approche, il est pratique d’avoir quelques recettes faciles et rapides à préparer à notre arsenal pour satisfaire la boîte à lunch de petits et grands. Pour ce faire, pas besoin d’ingrédients exotiques et dispendieux! Je vous présenterai donc un aliment connu depuis la nuit des temps, mais qui, à mon avis, reste un « must » à avoir dans le garde-manger. Bien évidemment, plusieurs recettes succulentes seront mises à votre disposition en vue de bien vous préparer pour la rentrée scolaire! Rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir l’aliment mystère!  

 

On se dit à la semaine prochaine. Passez une belle journée!

Marie-Christine, nutritionniste du Silo épicerie bio-vrac

Marie-Christine Parent

Marie-Christine Parent

Laisser une réponse

Votre courriel ne sera pas publiéé