journée jour terre moyens proteger planete agriculture biologique manger local reduire gaspillage alimentaire diminuer suremballage

Jour de la Terre : 4 gestes pour prendre soin de notre planète! (partie 1)

Bonjour chère communauté du Silo!

Le 22 avril arrive à grands pas, et qui dit 22 avril, dit : bonne fête la Terre! Eh oui! Célébré pour la première fois en 1970 sous l’impulsion du sénateur du Wisconsin Gaylord Nelson, le Jour de la Terre marque tous les ans l’anniversaire de la naissance du mouvement environnemental le plus important de la planète. Aujourd’hui, plus d’un milliard de personnes dans 193 pays passent à l’action chaque année dans le cadre de cette journée internationale. Parce que la Terre nous tient à cœur, nous prenons cette occasion pour partager avec vous une panoplie de faits, de conseils et d’outils (en lien avec l’alimentation), qui, nous l’espérons, vous inspireront à intégrer quelques petits gestes dans votre quotidien pour prendre soin de notre belle planète! Bonne lecture!

 

agriculture_biologique_bienfaits_nature_environnementA) Choisir bio le plus souvent possible 

Vous vous doutiez probablement que j’allais parler de l’agriculture biologique, n’est-ce pas? On ne peut pas passer à côté du sujet puisque c’est un geste qui présente plusieurs avantages pour notre environnement.

Besoin d’une minute de divertissement? Fan de Star Wars?

Si vous ne l’avez pas déjà vu passé sur la page Facebook du Silo, je vous recommande de regarder la vidéo Grocery Store Wars, une courte vidéo humoristique sur la « guerre » entre l’agriculture biologique et l’agriculture conventionnelle.

C’est encourageant de savoir que l’intérêt pour le biologique est grandissant : selon un sondage mené en mars 2017 par la firme Segma Recherche, 11% de nouveaux consommateurs ont acheté des aliments biologiques en 2016[1],[2]. Le nombre d’entreprises québécoises est aussi à la hausse : en 2016, on comptait 1600 entreprises de production et de transformation dans le bio tandis qu’il y a treize ans, en 2003, il y en n’avait que 325! Malgré la croissance des dernières années et la diversité des productions (entre 2010 et 2016, la hausse a été remarquable, passant de 4000 à 8000 produits différents offerts), l’agriculture biologique demeure au Québec somme toute modeste. Elle ne représente qu’entre 2 et 3 % de la production alimentaire du Québec et du Canada. Pourtant, si on prend connaissance des raisons de choisir bio, on y voit plusieurs avantages…

 

Pourquoi?

Pour le bien-être de la nature…

Contribuer à assurer la pérennité des sols, la préservation du patrimoine naturel et la protection des écosystèmes et de la biodiversité sont au cœur de l’agriculture biologique. Les pratiques utilisées préservent la fertilité des sols tout en limitant l’érosion, qui abaisse la productivité de la terre et contribue à la pollution des cours d’eau adjacents. D’ailleurs, on a tendance à oublier l’impact de l’agriculture sur nos cours d’eau : au Québec, selon le Ministère du développement durable, de l’environnement et des parcs, la qualité des cours d’eau est souvent mauvaise, affichant des concentrations élevées en azote, en phosphore et en pesticides (résultats des engrais chimiques et des pesticides agriculture_biologique_nature_protection_solsutilisés en agriculture conventionnelle). La philosophie biologique est également soucieuse de respecter les insectes pollinisateurs qui sont, après tout, essentiels à la reproduction des plantes, et donc à l’agriculture dans son ensemble. Par ailleurs, les techniques distinctives utilisées par ce mode d’agriculture contribuent à la lutte contre les changements climatiques puisqu’elles permettent de réduire de 45% la consommation d’énergie fossile sur la ferme par rapport à celles utilisées par l’agriculture conventionnelle. Bref, en choisissant les aliments biologiques, vous contribuez à un environnement plus sain à divers niveaux!

 

Pour contrôler ce qui entre dans notre corps…

Le bio s’appuie sur un ensemble de techniques de production et de transformation qui excluent le recours aux engrais et aux pesticides chimiques de synthèse, aux OGM, aux hormones de croissance, à l’irradiation et aux agents de conservation de synthèse. De plus, l’agriculture biologique contribue non seulement à protéger la santé des consommateurs, mais celle des travailleurs et des ménages agricoles. En effet, les agriculteurs dans les grands champs conventionnels sont exposés quotidiennement à de fortes doses de pesticides, exposition qui peut avoir des effets néfastes à long terme sur la santé, tels que des risques de cancer accrus.

Est-ce qu’agriculture biologique signifie nécessairement « sans pesticide »?

On a tendance à penser que oui, mais ce n’est pas tout à fait vrai. Choquant, n’est-ce pas? Tel que mentionné par le Nutritionniste Urbain, « comme notre eau, notre sol et notre air sont contaminés par des pesticides, même des fruits et des légumes qui seraient cultivés sans aucun de ces produits pourraient en contenir. C’est la réalité du 21e siècle, il faut s’y faire ! […] Ainsi, même s’ils n’en sont pas exempts, il est bien démontré que les produits biologiques contiennent moins de pesticides que les aliments cultivés de façon conventionnelle. » Si vous voulez en apprendre plus sur les pesticides, je vous invite à lire l’article complet Pesticides : quatre trucs faciles pour en manger moins (article très intéressant d’ailleurs).

Pour des animaux traités aux petits oignons…

L’agriculture biologique prend soin de la nature, des humains… et des animaux! En effet, la gestion des animaux vise à minimiser leur stress, prévenir les maladies et préserver leur santé et leur bien-être. Cela implique :

  • Pas d’antibiotiques, ni d’hormones agriculture biologique protection respect animaux antibiotiques hormones croissance reproduction naturelle acces exterieurde croissance : on fait plutôt usage aux thérapies alternatives, dont l’homéopathie pour traiter les animaux;
  • Pas de farines animales dans leur alimentation : ils mangent des aliments cultivés selon les normes biologiques;
  • Pas de méthodes de reproduction artificielles : on laisse la nature et l’instinct animal faire son travail;
  • Pas de surpopulation dans des bâtiments fermés : les animaux ont accès à l’extérieur, l’éclairage naturel est obligatoire dans les bâtisses et l’élevage en cages est interdite.

 

Où est Charlie?… où sont les aliments biologiques? 

Maintenant que nous connaissons mieux les avantages de l’agriculture biologique, encore faut-il être capable de repérer ses produits en tant que consommateur! Pour les produits provenant du Québec, il faut rechercher le logo d’un de ses six organismes de certification accrédités par le CARTV (Conseil des appellations réservées et des termes valorisants), les trois du haut étant les plus couramment vus :

logos_certification_agriculture_biologique_cartv

Vous pouvez également consulter le Répertoire des produits biologiques certifiés au Québec, produit et mis à jour par le CARTV, pour trouver en un simple clic des produits et des entreprises certifiés biologiques. Quant aux produits provenant de l’extérieur du Québec, il faut rechercher les organismes de certification accrédités par l’ACIA.

 

Le bio d’ici, c’est encore mieux! 

Saviez-vous que 70 à 75 % des produits biologiques consommés au Québec sont des produits importés? Il s’agit de l’un des grands défis auxquels l’agriculture biologique québécoise doit faire face : augmenter le volume de la production pour répondre à la demande du marché québécois. Dans cette lignée, le MAPAQ (Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec) encourage le développement de ce secteur par l’entremise du programme d’appui pour la conversion à l’agriculture biologique, programme qui s’étend de 2015 à 2022. On a même déjà constaté des résultats concrets de cette démarche : en 2016, un nombre sans précédent de 450 entreprises ont fait une demande pour entreprendre une pré-certification! Pour repérer rapidement les aliments biologiques logo aliments biologiques quebec prepares ca vaut le coutd’ici, recherchez, entre autres, le logo Aliments bio du Québec, logo qui offre une double garantie : ils sont certifiés biologiques et proviennent bel et bien du Québec! Ceci m’amène d’ailleurs à mon prochain geste qui contribue à la protection de notre planète : manger local!

 

B) Encourager l’économie locale 

Saviez-vous que les aliments de nos tablettes d’épicerie ont voyagé en moyenne 2500 km? Fait étonnant lorsqu’on sait qu’il y a au dessus de 22 000 produits québécois répertoriés sur le site d’Aliments du Québec. Et ce ne sont que les produits répertoriés avec ce programme…

encourager agriculture locale quebecoise manger local quebec aliments bienfaits environnement economique social

Pourquoi? 

Voici quelques raisons pour lesquelles manger local représente un choix sensé:

  • Fraîcheur: puisque les produits n’ont pas à supporter de longs trajets, ils sont cueillis à maturité, assurant ainsi une fraîcheur exceptionnelle;
  • Diminution de la pollution: moins de transport signifie moins d’émissions de gaz à effet de serre et, parallèlement, moins de pollution, ce qui est bénéfique autant pour la santé humaine que pour contrer les changements climatiques;
  • Création et maintien d’emplois au Québec: pour satisfaire à la demande, les producteurs et les transformateurs doivent augmenter leur production, ce qui crée de nouveaux emplois;
  • Dynamiser l’économie locale: selon MAPAQ, si chaque consommateur achetait pour seulement 30 $ de plus en produits québécois par année, on injecterait un milliard de dollars de plus dans l’économie québécoise en cinq ans;
  • Influencer l’offre : bien souvent, acheter local permet d’établir un contact direct avec ceux qui nous nourrissent. Ce lien de confiance permet d’influencer l’offre afin d’obtenir une plus grande variété de produits, ce qui a une répercussion sur la diversité des cultures, le savoir-faire des agriculteurs et la préservation du patrimoine agricole.

 

Comment? 

Logos Aliments du Québec et Aliments préparés au Québec logo_aliments_quebec_manger_local

Il est de plus en plus facile de repérer rapidement les aliments locaux en épicerie, entre autres grâce à ces deux logos. Pour afficher le logo Aliments du Québec, le produit doit être entièrement québécois ou composé d’un minimum de 85 % d’ingrédients d’origine québécoise, et ce, à condition que tous les ingrédients principaux proviennent du Québec. De plus, toutes les activités de transformation et d’emballage doivent être réalisées au Québec. Un produit affichant le logo Aliments préparés au Québec doit être entièrement transformé et emballé au Québec. De plus, lorsque les ingrédients principaux sont disponibles au Québec en quantité suffisante, ils doivent être utilisés. Allez parcourir leur répertoire pour découvrir jusqu’à 22 000 produits québécois!

 

Manger selon les saisons

Savourer les fruits et les légumes en fonction de ce que notre terre nous offre tout au long de l’année est une belle manière de manger local. Pour vous aider à découvrir ce qui est disponible selon la saison, voici quelques outils… à vous de choisir lequel vous préférez!

De plus, durant l’abondance, préparez des conserves, des plats surgelés et gardez au frais les aliments qui se conservent longtemps (ex. pommes de terre, betteraves, courges, etc.). Je vous lance le défi! Vous verrez qu’il est possible de varier votre alimentation et de manger local, et ce, peu importe la saison!

 

S’abonner à un panier de légumes

Choisir la formule des abonner panier legumes biologiques encourager agriculteurs ici quebec aliments frais contact direct moins cherpaniers de légumes est une excellente façon d’encourager les agriculteurs d’ici, de découvrir de nouveaux aliments à chaque semaine, de s’assurer d’une fraîcheur exceptionnelle et de profiter de ne pas avoir à faire l’épicerie! De plus, puisqu’on ne passe pas par un intermédiaire (commerce), c’est également un choix qui, selon Équiterre, permet de faire une économie d’environ 28%! Pas surprenant que les paniers bio sont à la mode : en 2016, le réseau des fermiers de famille d’Équiterre ont nourri plus de 52 000 personnes! Voici une liste des fermes de la région qui offrent ce service :

 

Marchés publics

Faire son marché public, c’est une occasion de s’approvisionner en aliments frais et de qualité en créant un lien direct avec ceux qui nous nourrissent, le tout dans une ambiance exceptionnelle! Vous connaissez probablement le Marché de la Gare de Sherbrooke, mais saviez-vous qu’il existe d’autres marchés publics un peu partout en Estrie? Visitez le site de l’Association des marchés publics du Québec pour trouver le marché public le plus près de chez vous.auto cueillette fruits legumes ici locaux agriculture locale fraicheur experience famille amis

 

Essayer l’auto-cueillette

Cueillir ses propres fruits et légumes est une expérience amusante à faire en famille ou entre amis! Non seulement c’est amusant, cette pratique est une autre manière d’encourager nos agriculteurs locaux et de créer un lien unique avec notre nourriture. Voici une liste des producteurs des Cantons-de-l’Est qui offrent l’auto-cueillette, liste développée par les Créateurs de Saveurs.

 

Au Silo, nous essayons de vous offrir des produits québécois le plus souvent possible car nous sommes fiers de mettre en valeur les agriculteurs et les artisans alimentaires d’ici. N’hésitez donc surtout pas de nous faire part de produits cultivés ou faits au Québec que vous aimeriez voir sur nos tablettes!

 

 

Rendez-vous jeudi soir (20 avril) pour la deuxième partie de cet article!

 

Passez une belle journée!

Marie-Christine Parent, nutritionniste

 

Références

[1] http://lequebecbio.com/plus-daliments-bio-panier-depicerie-quebecois/

[2] http://www.laterre.ca/actualites/biologique-actualites/bio-gagne-consommateurs.php

 

Marie-Christine Parent

Marie-Christine Parent

2 Comments

  1. j’aimerais bien avoir un commerce comme le votre mais je ne sais pas paru commencer j’aimerais avoir de l’information . Je suis de lanaudière et voudrait ouvrir commerce de se genre vrac et apporter vos contenant. ou avoir le tous pour etalage de bon fournisseur et norme de salubrité exiger du gouvernement ect. comment metteur pieds un rêve a moi.

    1. Bonjour Marie-Claude!
      Merci pour votre commentaire 🙂 Vous pouvez écrire un message privé au Silo via notre page Facebook. Malgré que Nancy (la propriétaire du Silo) soit très occupée, elle prend habituellement le temps de répondre à des demandes similaires. Je suis sûre qu’il lui fera plaisir de vous guider dans votre intérêt pour un tel projet et qu’elle aura des réponses à plusieurs de vos questions.

      Au plaisir!

Laisser une réponse

Votre courriel ne sera pas publiéé