sirop erable bienfaits science sante quebecol diabete alzheimer nutriments

Les potentiels nutritionnels du sirop d’érable

Bonjour chère communauté du Silo!

Vous avez entendu dire que le sirop d’érable peut avoir mille et une vertus sur votre santé et ne savez plus qui croire? Le sirop d’érable contiendrait une panoplie d’antioxydants, serait un agent sucrant miracle pour les personnes atteintes du diabète et pourrait même vous protéger de certaines maladies comme la maladie d’Alzheimer! Impressionnant ce petit liquide sucré! Mais qu’en est-il vraiment? Vous n’êtes pas les seuls à ne plus y voir clair…c’est pourquoi je consacre cet article pour faire le bilan des dernières recherches effectuées sur les bienfaits du sirop d’érable.

Quels nutriments retrouve-t-on dans le sirop d’érable?

Tout d’abord, commençons par regarder la composition du sirop d’érable, car c’est ce qui amène les chercheurs à émettre des hypothèses sur les bienfaits possibles de ce dernier. Bien évidemment, il contient du sucre!

Saviez-vous que l’eau d’érable pure est constituée principalement d’eau (à 98%) et contient seulement 2% de sucre? Suite aux procédés de transformation (osmose et évaporation), la concentration de sucre est augmentée à 67% dans le sirop, à 84% dans la tire, à 87% dans le beurre d’érable et à plus de 87% dans le sucre d’érable.

Par ailleurs, le sirop d’érable est une excellente source de manganèse, un minéral essentiel à la formation des os et à la récupération musculaire et qui aurait également des fonctions antioxydantes. Il contient aussi une quantité appréciable de zinc, qui aide, entre autres, à combattre les infections, à faciliter la cicatrisation, à maintenir votre sens du goûter et à permettre le développement et la croissance normale du fœtus durant la grossesse. De plus, le sirop d’érable contiendrait, en plus petites quantités, d’autres minéraux, comme le magnésium, le calcium, le potassium et de la vitamine B2 (riboflavine), qui joue un rôle dans la production d’énergie.

Le sirop d’érable à travers les recherches scientifiques

Maintenant, regardons ce qui se passe dans le monde de la science! Il faut mentionner que l’étude du sirop d’érable pour ses propriétés bénéfiques sur la santé est un domaine de recherche assez nouveau, ce qui veut dire que la plupart des recherches ont été effectuées en laboratoire seulement et les résultats obtenus sont préliminaires; il faudra donc d’autres recherches afin de tirer des conclusions fondées et applicables dans la vie de tous les jours.

Le sirop d’érable pour contrer le diabète de type 2?

Il a été constaté que le sirop d’érable contient une quantité impressionnante d’antioxydants pour un agent sucrant. Fait étonnant, les activités antioxydantes varieraient au cours du temps des sucres et atteindraient leur potentiel maximum à la mi-saison. C’est d’ailleurs son contenu en antioxydants qui pousse certains scientifiques à proposer des effets protecteurs du sirop d’érable contre le diabète de type 2. Les antioxydants permettraient en fait aux cellules d’absorber rapidement le glucose, se traduisant par une élévation du taux de sucre dans le sang moins prononcée lorsque comparée à une quantité équivalente en calories de tout autre agent sucrant. Et qui dit moins de glucose qui se promène dans le sang, dit moins de dommage causé aux vaisseaux sanguins et moins de complications de la maladie. Reste à voir si des études chez l’humain pourront démontrer ces effets bénéfiques.

 

Le québécol comme anti-inflammatoire…

De plus, parmi les antioxydants (plus précisément, la classe des polyphénols), une molécule attire spécialement l’attention depuis les dernières années, soit le québécol. Eh oui, comme vous l’aviez peut-être deviné, cette molécule, qui a été découverte en 2011, a été nommée en l’honneur du Québec puisqu’on la retrouve uniquement dans le sirop d’érable et que nous en sommes les plus grands producteurs.  Le québécol est un composant qui se forme durant le processus de fabrication du sirop et n’est donc pas présent naturellement dans l’eau d’érable. Il a été synthétisé pour la deuxième fois en 2013 par des chercheurs de l’Université Laval, permettant ainsi d’étudier ses propriétés, ce qui n’était pas vraiment possible auparavant puisqu’il fallait filtrer une quantité absurde de sirop d’érable (de l’ordre de 20 000 litres!) sirop erable quebecol recherche scientifique anti-inflammatoire medicament bienfaits nutritionnels pour obtenir une quantité appréciable de québécol. Suite aux recherches, on lui aurait découvert des propriétés anti-inflammatoires. De là à prendre une cuillère de sirop d’érable afin de traiter son arthrite, malheureusement, non. Le sirop n’a rien de thérapeutique (au niveau physique du moins) puisque le québécol est présent en trop faible quantité pour en ressentir les bienfaits. Mais qui sait, peut-être retrouverons-nous la molécule synthétisée du québécol dans les prochains médicaments anti-inflammatoires? À suivre…

 

Le sirop d’érable, un allié des antibiotiques

Parmi les autres recherches effectuées sur les bienfaits du sirop d’érable, certaines auraient démontré que celui-ci pourrait adopter un rôle de destructeur de bactéries. Des chercheurs de l’Université McGill auraient découvert qu’un concentré d’extrait de sirop d’érable rendrait les antibiotiques plus efficaces à détruire certaines bactéries particulièrement résistantes, comme l’E. coli (bactérie intestinale). Il est important de noter que ces résultats ont été obtenus durant des tests en laboratoire et que des essais cliniques seront nécessaires pour mesurer l’effet réel chez les humains. Néanmoins, il n’est pas farfelu d’envisager qu’un extrait de sirop d’érable pourrait éventuellement se retrouver dans des comprimés d’antibiotiques pour augmenter leur efficacité.

 

Le sirop d’érable pour se protéger de la maladie d’Alzheimer!

Je vous ai gardé les recherches les plus étonnantes pour la fin! Deux études séparées, l’une à l’Université de Toronto et l’autre à l’Université du Rhode Island, auraient découvert qu’un extrait de sirop d’érable pourrait avoir des propriétés neuroprotectrices! Surprenant non? En effet, l’extrait de sirop d’érable empêcherait deux protéines du cerveau de s’agglutiner pour former les plaques qui caractérisent l’Alzheimer et d’autres maladies cérébrales et protégerait aussi les cellules microgliales, dont la baisse d’efficacité serait également associée à ces maladies. Bien entendu, d’autres études seront nécessaires pour confirmer ces résultats préliminaires.

Pour conclure, toutes ces recherches sont fort intéressantes et peignent le sirop d’érable comme un aliment avec un extraordinaire potentiel positif sur notre santé. Toutefois, il est important de dissocier les extraits de sirop d’érable utilisés en laboratoire du sirop d’érable lui-même. En d’autres mots, pour en retirer les bienfaits proposés dans les recherches présentées ci-haut, il faudrait consommer une quantité énorme de sirop d’érable, ce qui aurait alors un effet néfaste sur notre santé. Nous ne serions pas avancés à grand-chose! Ceci étant dit, cela n’enlève absolument rien aux recherches prometteuses et il sera excitant de voir les résultats des prochaines études!

 

Vous cherchez de nouvelles façons de cuisiner le sirop d’érable, mais n’arrivez pas à sortir de la routine de préparer des crêpes ou des toasts dorées pour savourer votre délicieux liquide sucré? Le Silo est à la rescousse! Je vous présente une recette (parmi tant d’autres!) où l’on retrouve le sirop d’érable…et ce n’est pas un dessert! Rendez-vous la semaine prochaine pour le dévoilement d’une recette succulente!

 

On se dit à la semaine prochaine. Passez une belle journée!

Marie-Christine, nutritionniste du Silo épicerie bio-vrac

 

Laisser une réponse

Votre courriel ne sera pas publiéé